Victoire “Hanoi-Dien Bien Phu aérien”, symbole de l’intelligence et du courage vietnamiens

Il y a 50 ans, fin décembre 1972, dans le ciel de Hanoi, Hai Phong et d’autres villes, l’armée et le peuple vietnamiens ont obtenu une victoire historique face aux forteresses volantes B-52 de l’armée de l’air américaine.

La victoire « Hanoï-Dien Bien Phu aérien » constitue une grande épopée de la nation vietnamienne au XXe siècle, l’une des glorieuses victoires contre les envahisseurs étrangers du peuple vietnamien. La victoire sera pour toujours un symbole du courage et de l’intelligence du peuple vietnamien à l’époque de Ho Chi Minh.

Des soldats de défense aérienne et de l’armée de l’air protègent le ciel de Hanoï. Photo d’archives de la VNA

Au début de 1972, la guerre de résistance contre les impérialistes américains pour le salut national du peuple vietnamien était entrée dans une période acharnée. Sur les trois fronts : militaire, politique et diplomatique, le Vietnam avait remporté de grandes victoires. La stratégie des impérialistes américaines de « vietnamiser la guerre » risquait de s’effondrer complètement.

Afin de sauver la stratégie, les impérialistes américains ont décidé de mener un raid aérien stratégique avec des avions B-52 pour faire pression sur le Vietnam afin  qu’il accepte la signature de l’Accord de paix de Paris selon leurs termes révisés, pour détruire les potentiels économiques et militaires du Nord, pour limiter son soutien à la révolution du Sud et ébranler la détermination du peuple vietnamien à lutter contre les impérialistes américains et aussi pour menacer le mouvement de lutte des peuples du monde.

Les troupes combattantes du district de Tu Liem se préparent à défendre le ciel de Hanoï. Photo d’archives de la VNA

Le 14 décembre 1972, le président américain Nixon a officiellement approuvé le plan de raid stratégique B-52 intitulé “Linebacker II” contre Hanoï et Hai Phong. Les impérialistes américains ont mobilisé la plus grande force depuis la Seconde Guerre mondiale en utilisant 193 des 400 bombardiers stratégiques B-52 que les États-Unis avaient à l’époque ; 1.077 des 3.043 avions tactiques de l’armée de l’air (avec une flotte d’avions F.111 d’environ 50 unités) ; 6 des 24 porte-avions ; plus de 50 avions de ravitaillement en vol et un certain nombre d’autres avions de service, sans compter 60 navires de guerre de toutes sortes de la Septième flotte des États-Unis opérant dans l’océan Pacifique.

Avec perspicacité et clairvoyance, le Comité central du Parti et le Président Ho Chi Minh ont correctement évalué la situation, prévu tôt et avec précision les complots et  actions d’escalade pour attaquer le Nord des impérialistes américains. Dès 1965, lorsque les États-Unis ont utilisé des B-52, le Président Ho Chi Minh a chargé la Défense aérienne et l’Armée de l’air la mission de rechercher et d’attaquer ces bombardiers stratégiques. Le Président Ho Chi Minh a prévu que tôt ou tard, les impérialistes américains enverraient des B-52 pour attaquer Hanoï et le Vietnam.

Comme le Président Ho Chi Minh l’avait prédit, du 18 au 29 décembre 1972, les impérialistes américains ont mené l’opération “Linebacker II”, avec le total de 4.583 sorties d’avions, dont 663 de B-52, lançant des dizaines de milliers de tonnes de bombes et de balles sur le Nord. A Hanoï, l’armée de l’air américain a largué plus de 10.000 tonnes de bombes.

Hanoï, Hai Phong et d’autres villes sont toutes devenues de terribles “champs de bataille”. Avec l’esprit de combativité, de résilience, d’ingéniosité et de créativité, l’armée et le peuple vietnamiens ont obtenu la victoire historique de «Hanoï-Dien Bien Phu aérien ».

Pendant les 12 jours et nuits de combats contre l’armée de l’air américain, l’armée et le peuple vietnamiens ont abattu 81 avions, dont 34 B-52, capturant et tuant des centaines de pilotes américains.

Pendant les 12 jours et nuits de combats contre l’armée de l’air américain, l’armée et le peuple vietnamiens ont abattu 81 avions, dont 34 B-52, capturant et tuant des centaines de pilotes américains. L’échec de l’armée de l’air américain a forcé l’administration américaine à arrêter les bombardements au 20e parallèle Nord et à proposer au Vietnam de retourner à la table des négociations pour se préparer à la signature des accords de paix de Paris mettant fin à la guerre et rétablissant la paix au Vietnam.

La victoire retentissante du Vietnam a été saluée dans le monde entier. La victoire “Hanoi-Dien Bien Phu aérien” a marqué un jalon brillant de l’héroïsme révolutionnaire de l’armée et du peuple vietnamiens, obligeant les États-Unis à signer le 27 janvier 1973 les accords de Paris mettant fin à la guerre au Vietnam.

La victoire “Hanoi-Dien Bien Phu aérien” est l’un des exploits glorieux, une grande épopée du XXe siècle. Elle est entrée à jamais dans l’histoire de l’édification et de la défense nationales, devenant un symbole de la volonté, du courage et de l’intelligence du Vietnam à l’époque de Ho Chi Minh.

La victoire “Hanoi-Dien Bien Phu aérien” en 1972 est entrée dans l’histoire il y a 50 ans, mais elle est toujours vivante. Elle a obtenu l’admiration des peuples progressistes de part le monde et a toujours ses valeurs dans l’histoire  de la nation. -VNA

La victoire « Hanoï-Dien Bien Phu aérien » constitue une grande épopée de la nation vietnamienne au XXe siècle, l’une des glorieuses victoires contre les envahisseurs étrangers du peuple vietnamien. Photo d’archives de la VNA