Voie de développement des SEA Games et contributions du Vietnam

Les 31es Jeux sportifs d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), sur le thème “Pour une Asie du Sud-Est plus forte”, se dérouleront du 6 au 23 mai à Hanoï et dans 11 villes et provinces voisines,  marquant la deuxième fois que le pays a l’honneur d’accueillir cet événement.

Depuis leur création, après plus d’un demi-siècle d’existence, les SEA Games sont toujours  une nourriture spirituelle indispensable pour les amateurs de sport, qui contribuent en même temps à renforcer la solidarité et l’amitié entre les pays de la région.

63 ans de développement

Il y a plus d’un demi-siècle, partant du point de vue que les pays d’Asie du Sud-Est présentent de nombreuses similitudes en termes de mode de vie, de culture, de climat et de capacités physiques humaines, il fut décidé d’organiser  périodiquement un festival sportif commun.

Le 22 mai 1958, la Fédération des sports de la péninsule d’Asie du Sud-Est (Fédération des jeux SEAP en abrégé) dut créée. En 1977, la Fédération fut rebaptisée Fédération des sports d’Asie du Sud-Est et les Jeux péninsulaires d’Asie du Sud-Est (SEAP Games) furent renommés Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games).

Le 22 mai 1958, les délégués des pays  d’Asie du Sud-Est participant aux 3e Jeux asiatiques à Tokyo, au Japon, se réunirent et  parvinrent à un accord pour créer une organisation sportive propre dans la région, la Fédération des Jeux péninsulaires d’Asie du Sud-Est (SEAP Games Federation), dans le but de renforcer l’amitié, la solidarité et la compréhension entre les pays de la région, d’améliorer constamment les réalisations, les techniques et les tactiques du sport, de créer les conditions permettant aux athlètes des pays de la région de s’entraîner et de concourir afin de mieux participer aux Jeux asiatiques et  Jeux olympiques.

Le drapeau national de la délégation sportive du Vietnam flotte aux côtés des drapeaux des autres pays d’Asie du Sud-Est lors des 25e SEA Games. Photo : VNA

La première session de la SEAP eut lieu le 5 juin 1959 au Santidhama Hall de Bangkok, en Thaïlande. Elle approuva la charte et élut le comité exécutif de la SEAP. Le président du Comité national olympique de Thaïlande Prabhas Charustiara fut élu premier président de la Fédération, dont les membres comprenaient des délégués du Cambodge, du Laos, de Malaisie, de Birmanie (aujourd’hui Myanmar), de Thaïlande et du Vietnam.

Les pays participant à cette première session sont appelés les pays fondateurs de la Fédération. Également lors de la première réunion de la SEAP, le logo de la Fédération dut approuvé sous la forme de six cercles jaune clair entrelacés, représentant les six membres fondateurs.

Les délégués des pays ont également décidé d’organiser les SEAP Games tous les 2 ans au milieu du cycle des Jeux olympiques asiatiques. Les sports furent choisis par la Fédération sportive de la péninsule d’Asie du Sud-Est, sous la supervision du Comité international olympique (CIO) et du Conseil olympique d’Asie.

Le Conseil de la Fédération sportive de la péninsule d’Asie du Sud-Est est la plus haute autorité de la Fédération, ayant le pouvoir de décider de toutes les activités de la Fédération telles que l’ordre du jour des Jeux, les heures de déroulement des Jeux, les membres à inscrire aux Jeux.

Défilé de la délégation sportive du Vietnam lors de la cérémonie d’ouverture des 25e SEA Games en 2009. Photo : VNA

Chaque pays membre a le droit de nommer 1 à 3 membres au Conseil de la Fédération des Sports de la Péninsule d’Asie du Sud-Est. Les Jeux SEAP eurent lieu pour la première fois à Bangkok, en Thaïlande, du 12 au 17 décembre 1959, avec la participation de 527 athlètes de Thaïlande, de Birmanie (aujourd’hui Myanmar), de Malaisie, du Cambodge et du Laos et du Vietnam, en compétition dans 12 disciplines.

En 1965, la Fédération des sports de la péninsule d’Asie du Sud-Est  admit un nouveau membre, Singapour, après sa séparation  de la Fédération de Malaisie pour former un pays indépendant. Puis, lors des 8e Jeux SEAP tenus en 1975 à Bangkok, en Thaïlande, la Fédération des sports de la péninsule d’Asie du Sud-Est   envisagea d’admettre l’Indonésie et les Philippines.

Ces deux pays furent officiellement admis en 1977 et la même année, la Fédération des sports de la péninsule d’Asie du Sud-Est   changea son nom en Fédération des sports d’Asie du Sud-Est et les Jeux de la péninsule d’Asie du Sud-Est (SEAP Games) furent renommés Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games).

En 1979, Brunei fut admis à la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est lors des 10e SEA Gemes qui se tinrent à Jakarta, en Indonésie. Lors des 20e Jeux d’Asie du Sud-Est en 1999 à Brunei, le Conseil olympique de Brunei  proposa de modifier le logo de la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est pour passer de 6 cercles à 10 cercles jaune clair attachés les uns aux autres.

Le drapeau de la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est a un fond bleu, composé de cercles imbriqués, afin d’envoyer un message de paix, de solidarité et d’amitié entre les pays membres. Lors des 22e SEA Games organisés en 2003 à Hanoï (Vietnam), le Timor oriental fut le dernier pays autorisé à participer aux SEA Games.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc remet le trophée du Championnat d’Asie du Sud-Est de football – AFF Suzuki Cup 2018 à l’équipe de football du Vietnam

Lors des 27e SEA Games organisés au Myanmar, le logo de la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est fut encore modifié, passant de 10 cercles entrelacés à 11. Depuis, le symbole de 11 cercles jaune clair attachés les uns aux autres symbolisant la solidarité et l’amour entre les peuples d’Asie du Sud-Est a été pris comme symbole officiel de la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est.

63 ans après sa création, les Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) sont devenus  un événement sportif majeur de la région.

En incluant les 31e SEA Games tenus en 2022, la Thaïlande et la Malaisie sont les deux pays avec le plus grand nombre d’organisations des SEA Games avec 6 fois, Singapour, l’Indonésie et les Philippines sont deuxièmes avec 4 fois. Le Myanmar est  troisième avec 3 fois. Le Vietnam compte 2 organisations. Les pays qui l’ont accueilli autrefois sont le Brunei et le Laos.

Vietnam – membre actif dans la construction et le développement des sports d’Asie du Sud-Est

La délégation sportive vietnamienne participe aux SEA Games depuis sa création. En particulier, dans la période précédant 1975, le Sud-Vietnam, l’un des membres fondateurs de la Fédération des sports de la péninsule d’Asie du Sud-Est, y amena continuellement  des délégations sportives depuis les premiers SEA Games en 1959 jusqu’aux 7e SEA Games en 1973.

Les sportifs vietnamiens se sont actuellement hissés à la 4e place dans la région et se sont classés premiers aux 22e SEA Games (en tant que pays hôte). En particulier, pour les 25e SEA Games et les 30e SEA Games, le Vietnam s’est classé deuxième du tableau final. Les SEA Games 31 auront lieu du 12 au 23 mai 2022, marquant la deuxième fois que le Vietnam a l’honneur d’être le pays hôte.

Après la réunification du pays en 1975 et après avoir surmonté les conséquences de la guerre, le Vietnam s’est progressivement réengagé dans les activités communes de la Fédération sportive d’Asie du Sud-Est. En 1989, après 13 ans (des SEAP Games 8 en 1975 aux SEA Games 14 en 1987), la délégation sportive vietnamienne réintégra l’arène régionale (SEA Games 15 ans 1989).

Si autrefois  les sportifs vietnamiens participaient dans le but de s’intégrer et d’apprendre des amis internationaux, ils peuvent désormais participer en toute confiance aux compétitions internationales, en particulier certains arts martiaux.  En participant aux SEA Games, les performances de la délégation sportive du Vietnam se sont également progressivement améliorées.

Si lors des 15e et 16e SEA Games, la délégation sportive vietnamienne s’était classée 7e de la région, elle s’est hissée à la 4e place aux 21e SEA Games,  et à la 1ère aux SEA Games 22 (en tant que pays hôte). Depuis, la délégation sportive vietnamienne s’est toujours maintenue à la 3e position dans le classement par médailles. En particulier, aux 25e et 30e SEA Games, le Vietnam s’est classé deuxième du tableau final.

En 2022, le Vietnam est honoré d’être le pays hôte pour la deuxième fois des 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31). Selon le plan initial, les 31e SEA Games devaient se tenir  du 21 novembre au 2 décembre 2021, mais en raison de  l’épidémie de COVID-19, l’événement a été reporté et aura officiellement lieu du 12 au 23 mai prochain.

Jusqu’à présent, tous les préparatifs ont été mis en œuvre  par le comité d’organisation et les unités concernées pour assurer le respect du calendrier.

Avec le slogan “Pour une Asie du Sud-Est plus forte”, le Vietnam souhaite organiser avec succès ces 31èmes SEA Games et envoyer  aux gouvernements et peuples des pays d’Asie du Sud-Est un message de développement, de solidarité, d’édification ensemble d’une Communauté de l’ASEAN forte, promouvant davantage le rôle du bloc sur la scène internationale./.